"Ne minimisez jamais le réconfort que vous apporte un chat.
Il ne parle pas mais, par des frôlements, des inclinaisons de
tête, il vous fait comprendre combien il vous aime, et tente de
vous distraire de votre chagrin." (O. Dormeuil)

Santé animale


Quelles sont les caractères physiologiques de mon chat ?

Voici quelles sont les caractéristiques principales de la santé du chat.
Il s'agit bien sûr de données générales et moyennes concernant les chats domestiques.


1) Données générales.

Genre: Felis.

Espèce: domesticus

Famille: félidés

Ordre: carnivore

Sous-ordre: fissipèdes

Classe: mammifère


2) Caractéristique physique et physiologique.

Longueur moyenne: 50 cm, plus environ 30 cm de queue.

Hauteur moyenne: 30 cm

Poids moyen: entre 2 et 5 kg (poids maximal 10-12 kg)

Température corporelle: 38,5 à 39°

Pulsation cardiaque: 110 à 140 par minute.

Durée de gestation: entre 55 et 69 jours.

Durée de l'allaitement: 2 mois.

Maturité sexuelle: à environ 6 mois.

Longévité: environ 15 ans (avec des valeurs maximales de 20 ans et plus).

        
Quelles maladies félines sont transmissibles à l’homme ?


Très peu de maladies félines sont transmissibles à l’homme !!! A part les maladies de peau et les vers, il n’y a que deux  maladies qui peuvent vous être transmisses par le chat : la toxoplasmose (mais le risque est très minime, le chat étant un risque négligeable de transmission de cette maladie, et elle n’est dangereuse que pour les femmes enceintes non immunisées), et la maladie de la « griffe du chat ».

Quelles sont les maladies dont mon chat peut-être atteint ?
 
Il existe plusieurs maladies félines… certaines sont soignables et d’autres malheureusement mortelles… Je vous donne ici leur nom et vous invite à vous reporter aux autres FAQ pour avoir plus de détails.
 
Les maladies mortelles : la PIF, le typhus, la leucose, le Fiv. (Pour le typhus et la leucose il existe des vaccins. Pour le Fiv, un chat porteur peut très bien vivre plusieurs années sans déclarer la maladie, donc de toute façon pas de précipitations !!!)
Les maladies soignables : le coryza, les maladies de peau, les vers.

Qu’est-ce que la vaccination ? quels vaccins dois-je faire ? comment cela se passe ?
 
La vaccination du chat n’est pas obligatoire mais c’est le meilleur moyen de le protéger des maladies !
 
Celle-ci se passe en deux fois. Une primo-vaccination, puis un rappel environ trois semaine un mois après. Il n’est pas obligatoire de faire tous les vaccins en même temps, mais c’est plus pratique car après les deux premières injections, il y a un rappel à faire tous les ans.
  
 
Il existe différents vaccins. Ceux de « base » sont ceux contre le typhus et le coryza. Que votre chat sorte ou non, ces deux vaccins sont fortement conseillés.
 
Si votre chat sort, il est conseillé de faire également le vaccin contre la leucose.
Si vous pensez emmener votre chat à l’étranger alors il vous sera demandé de le vacciner également contre la rage (vaccin plus obligatoire en France sauf dans quelques régions).

Pourquoi vacciner mon chat ?
 
Il est vivement conseillé de faire vacciner votre chat que celui-ci sorte ou non.
 
Il existe en effet des maladies qui peuvent être évitées par votre chat (ou au moins atténuées) grâce aux vaccins.
 
Cela lui garantit une bonne santé.
 
Vous pouvez le vacciner contre le typhus (maladie mortelle), le coryza (non mortelle si pris à temps mais qui peut l’être ou entrainé des séquelles diverses en cas de non prise en charge), la leucose (qui  a long terme est malheureusement mortelle, mais avec laquelle un chat porteur peut tout de même vivre longtemps tant qu’elle n’est pas déclarée), la rage (bien que plus fait systématiquement car ayant presque totalement disparu en France, il reste nécessaire dans certaines régions, et si vous voulez emmener votre animal à l’étranger).
Le vacciner c’est donc le protéger !!!

Quand dois-je faire vacciner mon chat ?
 
Il est conseillé de faire vacciner votre chat dès que possible. Il faut néanmoins attendre qu’il est au moins trois mois (et donc ne pas le laisser sortir avant cette date). Il existe plusieurs types de vaccins adaptés au mode de vie de votre chat. Il est conseillé avant de le faire vacciner contre la leucose de faire tester votre chat afin d’être sûr qu’il n’est pas déjà porteur J. Le vétérinaire reste votre meilleur conseiller alors n’hésitez pas à en discuter avec lui !
 
Que se passe-t-il si je rate la date du rappel ?
 
Lorsque vous faites vacciner votre chat pour la première fois il faut effectuer un rappel trois semaines/un mois après la première injection. Si vous dépassez ce délai il faudra alors recommencer tout le processus depuis le départ.
 
Si c’est le rappel de vaccin (à faire tous les ans) sachez que vous avez environ un mois après la date normale du rappel pour procéder à celui-ci. Si toutefois vous dépassez la date, il faudra probablement recommencer le processus de primo-vaccination et de rappel un mois après.
Parlez-en avec votre vétérinaire c’est votre meilleur conseiller et le plus apte à vous renseigner.

Pourquoi le faire stériliser ?
 
Il existe plusieurs bonnes raisons de faire stériliser votre chat, que celui-ci soit un mâle ou une femelle, et qu’il sorte ou non !
 
Pour les femelles : cela évite les « désagréments » liées aux chaleurs (comportement modifié, miaulement incessant, risque de fugue, contraction de certaines maladies liées aux rapports sexuels…). Cela vous assurera bien sûr que votre minette ne revienne un jour pleine si elle sort (ainsi que tous les risques liés à la gestation et la mise bas). Cela prévient également certaines maladies ou infections qui peuvent se révéler mortelles pour elle telles que les tumeurs mammaires ou les métrites (infection de l’utérus).
 
Faire stériliser votre chatte est donc bénéfique pour sa santé et pour son confort ainsi que le votre.
Pour les mâles : faire stériliser votre chat évitera les fugues liées à la recherche de femelles en chaleur. Cela prévient également l’agressivité liée aux hormones et évite le marquage (petit jet d’urine pour marquer son territoire). Votre chat une fois stérilisé sera en général plus calme et plus serein. Il sera moins bagarreur et ne risquera pas de contracter des maladies transmissibles par le sang et souvent contracté lors de violentes bagarres pour une femelle ou pour un territoire.
 
Quand dois-je faire stériliser mon chat ?
 
On conseille la stérilisation des chats, mâles ou femelles à partir de leur six mois et avant leur huit mois. Il est effectivement mieux de le faire chez les femelles avant leurs premières chaleurs qui arrivent en général entre six et neuf mois.
 
Cela a moins d’importance pour les mâle, mais plus tôt cette intervention est faite et mieux c’est pour eux !
On profite généralement du moment où l’on emmène son chat pour la stérilisation pour le faire identifier si ce n’est déjà fait.

Dois-je faire faire une portée à ma chatte avant de la faire stériliser ?
 
Contrairement aux idées reçues, faire faire une portée à sa chatte avant de la stériliser n’est pas nécessaire.
En effet, en dehors des risques liés à la gestation et à la mise bas (la première portée est souvent compliquée à gérer pour la maman non expérimentée… l’accouchement peut être difficile, il y a souvent des petits mort-nés malheureusement, des risques d’infection…). Certes cela peut-être une expérience magnifique aussi bien pour votre chatte que pour vous, mais est-ce vraiment nécessaire ? Non. La chatte ne sera pas malheureuse ne n’avoir aucune portée. De plus, hormis les risques liés à la mise bas et à la prise en charge des chatons par la maman, avez-vous pensez à ce que vous alliez faire des chatons ? Il faut savoir que la durée du sevrage est de deux mois, deux mois et demi (période durant laquelle la maman allaite ses petits mais aussi les éduque). Durant cette période il ne faudra pas séparer la maman et les petits. Une portée se compose en moyenne de quatre chatons. Avez-vous le temps, la place et la patience de vous en occuper ? Ce sont des questions à vous poser avant de faire faire une portée à votre chatte.

Donner la pilule à ma chatte ?
 
Il faut savoir que le meilleur moyen de faire que votre chatte n’ait pas de portée est de la faire stériliser chirurgicalement, et ce le plus tôt possible.
 
La pilule pour les chattes était très répandue à un moment donné, mais avec le recul et les études qui ont été faites, les vétérinaires se sont rendu compte que celle-ci était nocive pour la santé de votre animal.
 
La contraception « chimique » consiste à administrer un comprimé oral à votre chatte ou à lui faire faire une injection tous les six mois…il a été prouvé que ces procédés n’étaient pas sans effets secondaires car il s’agit là de donner une massive d’hormone à votre animal. Ces procédés sont connus pour induire des tumeurs mammaires et des infections de l’utérus (métrites).
 
La prise de pilule ne garantit pas de manière totalement fiable la non reproduction de votre chatte.
 
En dehors de problèmes notifiés ci-dessus, il a été prouvé que la prise de pilule chez la chatte pouvait favoriser le diabète.
Préférez donc la chirurgie qui est certes une intervention nécessitant l’endormissement de votre animal mais qui n’a aucun effet secondaire. Celle-ci vous assure que votre chatte ne fera pas de portée et sera protégé contre certaines infections et maladies évitables !

Est-il vrai que les chats grossissent après la stérilisation ? Que faire ?
 
Oui il est vrai que les chats ont tendance à prendre du poids après leur stérilisation car ils deviennent en général plus sédentaires ! Il faut alors leur donner une alimentation adaptée aux chats stérilisés et en quantité raisonnable afin de maintenir un poids correct et éviter l’obésité.

Dois-je brosser mon chat ?
 
Il est souvent recommandé de brosser les chats à poils longs ou mi-long mais on pense plus rarement aux chats à poils courts. Pourtant tous ont besoin d’être brosser régulièrement. Un chat passe une grande partie de son temps à faire sa toilette et pour ça il se lèche. En faisant cela, il se nettoie, mais par la même il peut avaler une grande quantité de poils morts. Ces poils, rarement recrachés par l’animal sont avalés et peuvent former ce que l’on appelle des « boules de poils » (autrement appelé « trichobézoards »). Les chats vont alors dans la mesure du possible soit les évacuer au cœur de leurs selles, soit les recracher sous forme de boudin. Mais il arrive que l’évacuation de ces boules de poils ne soit pas possible au vue de la taille de celle-ci et il faut alors consulter votre vétérinaire pour aider votre chat. Ces amas de poils non évacué peuvent en effet créer des occlusions intestinales dans le pire des cas…
Brosser donc votre chat au moins une fois par semaine pour les chats à poils courts et tous les jours  pour les chats à poils mi-longs ou longs le prémunira contre ces désagréments.

-         Qu’est-ce que la toxoplasmose et comment m’en prémunir en gardant mon chat ?

C’est une des rares maladies félines qui peut être transmissible à l’homme. Cependant pas de panique. Pour que l’homme soit contaminé il faut que le chat soit porteur de celle-ci, ce qui est rare (elle peut être attrapée par le chat s’il mange de la viande crue ou de l’herbe contaminée par un animal type ovin ou bovin).

Il existe un dépistage pour savoir si votre chat est porteur ou non. S’il est porteur et que vous l’avez depuis longtemps, vous l’avez probablement déjà attrapé, et si ce n’est pas le cas, le seul mode de transmission à l’homme se fait par les excréments (s’il reste plus de 24h dans la litière), ou par les griffures (mais c’est rare).

Donc n’abandonnez pas votre animal si vous êtes enceinte, il ne représente qu’une faible probabilité de vous contaminer, et vous avez plus de risque en mangeant des crudités par exemple ! Message  

Beaucoup de femmes enceintes abandonnent leur chat lorsqu'elles apprennent leur grossesse car elles craignent pour le bébé... NoIl est donc temps de faire un petit bilan.

Il est vrai que si une femme enceinte attrape la toxoplasmose lors de sa grossesse, il y a des risques de malformation et de déficience mentale chez le fœtus.
Il est vrai aussi que l'un des vecteurs de cette maladie sont les excréments de chat (et uniquement les excréments, PAS TOUT LE CHAT!!!)

DONC MESDAMES, SI VOUS APPRENEZ QUE VOUS ÊTES ENCEINTE, ET QUE VOUS AVEZ UN OU DES CHATS, PAS DE PANIQUE NI DE DÉCISION HÂTIVE!!!

Précautions à prendre avant tout:

- Faites-vous faire un dépistage (prise de sang).

1) si vous êtes immunisée pas de problème.
2) si vous ne l'êtes pas, pas de panique envers votre compagnon à poils (je parle du chat, hein Razz), et pas besoin de s'en débarrasser en prévention.

- faites dépister votre chat! (et oui ça se fait!!!).
Il existe un test fiable qui vous permettra de savoir si votre petit compagnon est porteur ou non de toxoplames.
1) si non, pas de problème,
2) si oui, il y a quelques précautions à prendre. des analyses de selles régulières peuvent être faites, mais si votre chat ne sort pas et ne mange pas de viande crue, il n'y a pas de risque de contamination ultérieure).

BON A SAVOIR:
une infection antérieure aux toxoplasmes (que ce soit de vous ou de votre animal) donne une IMMUNITÉ PERMANENTE et donc DÉFINITIVE!!! Si vous (et/ou votre chat) avez eu la toxoplasmose vous avez développé des anticorps qui font que vous ne rattraperez jamais cette maladie. Il n'y a aucune possibilité de re-contamination ultérieure!!!


Moyens simples de se prémunir contre la toxoplasmose vis-à-vis du chat.

- Éviter de manipuler les excréments du chat (et donc das la mesure du possible éviter de faire la litière).
- Faire la litière tous les jours. en effet, ce sont les œufs qui peuvent être présents dans les déjections qui peuvent transmettre la maladie. Or ces œufs éclosent entre deux et quatre jours après avoir été expulsés, du coup si les selles sont enlevées et jetées tous les jours le risque de contamination est nul. Les toxoplasmes ne sont pas dangereux de suite. Lavez-vous cependant bien les mains si vous ne portez pas de gants.
- Portez des gants si possibles (il existe des gants jetables).
- Lavez le bac à litière à l'eau tiède régulièrement.

Résumé du processus qui se crée (toujours vis-à-vis du chat).

1) Le chat ne devient porteur que s'il avale de la viande infectée (souris, animaux contaminés, viande crue...)
Il n'y a donc pas de risque avec les chats d'intérieur si vous ne les nourrissez pas de viande crue.
2) Le chat élimine les toxoplasmes par ses selles. cela ne devient problèmatique que si la litière n'est pas faite tous les jours, qu'elles restent dans un sol à une certaine température pendant un certain temps.
Il n'y a donc pas de risques de contamination si la litière est nettoyée tous les jours.

LE CHAT EST TRÈS LOIN D’ÊTRE LE PRINCIPAL VECTEUR DE LA TOXOPLASMOSE. IL NE FAUT DONC PAS SE DÉBARRASSER DE LUI POUR ÊTRE IMMUNISE OU EN SÉCURITÉ.


Je vous donne ci-dessous quelques informations générales (plus en rapport avec le chat, mais qui peuvent peut-être vous servir).

Les principaux vecteurs de la toxoplasmose.

1) la viande est le principal vecteur de transmission:
- soit crue,
- soit mal ou peu cuite.
Cela est valable pour le mouton, le porc et bien sûr le boeuf (même si plus rare).
En effet ces animaux étant des herbivores, ils peuvent être contaminés s'ils mangent de l'herbe proche de déjections.
2) les légumes.

Comment s'en prémunir?

- Ne pas manger de viande crue,
- ne pas goûter la viande avant de la faire cuire, et bien se laver les mains après l'avoir manipulée,
- Bien cuire la viande (pour éliminer les éventuels kystes de toxoplasmes),
- Si vous voulez vraiment manger de la viande crue ou bleue, elle doit avoir été préalablement congelée.
- Ne pas concommer de charcuterie ou de vinde fumée, type saucisson, saucisses crues ou jambons crus. Pas de risque avec la charcuterie "cuite".
- Laver soigneusement et longuement les fruits et légumes que l'on consomme crus (la terre dans laquelle ils ont poussés ou sur laquelle ilms sont tombés pouvant avoir été souillée)
- Toujours utiliser des gants pour le jardinage et bien se laver les mains quand le travail est terminé.

LES CHATS SONT A JUSTE TITRE DISCULPES, CAR LES SCIENTIFIQUES LES CONSIDÈRENT COMME DES FACTEURS DE RISQUE NON SIGNIFICATIFS, NOTAMMENT DANS LE CAS DU CHAT DE MAISON !



Qu’est-ce que le Fiv ?


-          C’est en quelque sorte l’équivalent du Sida humain. Le dépistage se fait par prise de sang. Bien que cette maladie soit mortelle pour le chat qui la déclare, tous les chats porteurs ne la déclarent pas, et tant qu’elle est en sommeille le chat peut vivre très longtemps et très bien. C’est une maladie transmissible uniquement aux autres chats, et uniquement par rapports sexuels ou plaies profondes (échange de sang). Un chat porteur du Fiv et un chat sain peuvent très bien vivre ensemble sans problème.
-          Le syndrome d'immunodéficience acquise du chat est une maladie virale. Elle est due à un virus appelé F.I.V. (Feline Immunodeficiency Virus), qui appartient au groupe des rétrovirus. Cette maladie est responsable d'une immunodéficience qui rend le chat vulnérable aux infections. C'est l'équivalent du SIDA de l'homme, mais il n'y a aucun risque de transmission du chat à l'homme (les virus sont différents). Cette maladie n'est pas non plus transmissible aux autres espèces. Elle n'atteint que les chats.


N'hésitez pas à adopter un chat porteur du F.I.V. Si un jour il développe la maladie vous saurez qu'il a profitez de belles années auprès de vous avant de devoir partir.

Le mode de transmission du virus

Le principal moyen de transmission est la morsure lors de bagarres entre chats (car le virus est présent dans le sang), c'est pourquoi ce sont principalement des chats mâles non stérilisés qui sont porteurs de ce virus. N'étant pas stérilisés, ils sont plus bagarreurs...

Il peut exister également une transmission par voie sexuelle ou lors de la gestation (de la mère aux chatons), mais aucune certitude n'est établie au sujet de la transmission fœto-maternelle.

Le virus est très fragile dans le milieu extérieur : il y survit quelques dizaines de minutes maximum. La contamination des lieux (par des objets, par le sol) est impossible, surtout s'il y a une désinfection sérieuse après chaque chat.


L'évolution de la maladie et les symptômes

La durée d'incubation est de 4 à 6 semaines. La maladie comporte plusieurs phases.

1re phase de la maladie : On peut observer une fièvre modérée, une baisse du taux des globules blancs et une augmentation légère de la taille des ganglions lymphatiques. Cette phase dure deux mois environ et passe souvent inaperçue.
2e phase de la maladie : Comme pour la leucose féline (FeLV) ou le SIDA de l'homme (HIV), le chat est séropositif et ne présente aucun symptôme, le virus « sommeille » dans son organisme. Cette phase est d'une durée très variable, entre 5 et 10 ans environ.
3e phase de la maladie : À la faveur d'un stress important, d'une maladie ou bien sans aucune raison, le chat devient malade. Le virus se « réveille ». Il se multiplie et détruit les globules blancs, nécessaires à la défense du chat contre les maladies. Il y a donc une diminution des défenses immunitaires ce qui rend le chat sensible aux microbes.

Le chat est donc très souvent atteint par des maladies dites "opportunistes" : ce sont des maladies qui profitent de l'affaiblissement de l'animal pour se développer. Il peut également développer des maladies dites "classiques" du chat, il est alors atteint plus gravement qu'un chat négatif pour le FIV.

La prévention et le dépistage de la maladie

Vous pouvez demander à votre vétérinaire un dépistage du Fiv. Il existe alors deux test, l'un dit rapide (assez fiable mais pas à 100%), l'autre étant une prise de sang, cette fois très fiable.

Malheureusement, il n'existe aucun vaccin contre le F.I.V., contrairement au FeLV (leucose).

Il est recommandé de faire stériliser les chats (mâles ou femelles) qui sortent afin d'éviter les bagarres (et donc les morsures) et la transmission vénérienne du virus.

Il faut toutefois rappeler que l'on peut très bien avoir un chat Fiv et un chat non Fiv à la maison. Les "chats de maison" se battent rarement jusqu'au sang, et s'ils sont stérilisés, n'ont pas l'envie de se reproduire. Il n'y a donc pas (ou du moins très peu) de possibilité de transmission du virus!!! De plus un chat Fiv peut très bien vivre très longtemps et de façon tout à fait normale sans jamais déclarer la maladie! Il est alors porteur mais pas malade. Ce sont des chats tout à fait comme les autres au niveau du comportement et de l'affection qu'ils peuvent vous apporter!!!


Le traitement de la maladie

Il n'existe aucun traitement pour détruire le virus FIV. La seule possibilité pour améliorer la vie du chat est de traiter les maladies opportunistes au fur et à mesure qu'elles atteignent le chat.


N'hésitez donc pas à adopter un chat Fiv, que vous ayez ou non d'autres animaux à la maison!!! trop de gens ont encore peur de cette maladie, qui même si elle est grave et mortelle si elle se déclare, peut rester en sommeille durant toute la vie du chat!
Les chats Fiv sont des compagnons comme les autres !!!
Plein de vie, d'amour et de tendresse à partager!!!
Ne les condamnez donc pas trop vite, ils ont le droit d'être heureux comme les autres et de partager la douceur d'un foyer où ils seront choyés!!! I love you
 
Qu’est-ce que le Felv ?
 
c’est une maladie qui touche le système respiratoire du chat. Le dépistage se fait par prise de sang et il existe un vaccin pour protéger votre animal. Un chat porteur du Felv peut, tant qu’il ne déclare pas la maladie très bien vivre. C’est une maladie uniquement transmissible aux chats. La contamination se fait principalement par la salive et les expectorations.Message

Présentation générale.

Le Felv, également appelé "leucose" est une maladie due à une infection du chat par le virus leucémogène félin.

C'est une maladie virale, donc contagieuse.
Il faut cependant un contact étroit et prolongé entre les chats pour qu'il y ait contamination.
le virus ne survit pas en extérieur, et en milieu clos, il ne résiste pas aux détergents classiques (le mieux reste l'eau de javel).
Un contact entre un chat malade et un chats sain n'est pas synonyme de contagion immédiate, il faut un contact prolongé.
De plus, certains chats se débarrassent seuls du virus (sans traitement), mais on ne sait pas trop comment ni pourquoi, donc PAS DE PRÉCIPITATION SUR L'EUTHANASIE si votre chat est malade!!!

CETTE MALADIE N'EST EN AUCUN CAS TRANSMISSIBLE A L'HOMME OU AUX AUTRES ANIMAUX!!!


La prévention.

- Le meilleur moyen de prévenir cette maladie et de protéger votre chat est le vaccin!!!
Celui-ci est fiable à 80/90%, il ne faut donc pas hésiter.
La première année de vaccination il y a deux injection à faire à 3 semaines d'intervalle. Puis, un rappel par an est nécessaire.
- Il vaut mieux faire un dépistage avant la première vaccination afin de ne pas renforcer la maladie si votre chat est porteur et l'affaiblir d'avantage.
- Faites stériliser votre chat (surtout s'il sort), cela évitera l'agressivité de celui-ci et les risques de bagarres ou de rapports sexuels (qui sont tous deux vecteurs de contagion)
- Séparez chat malade et chat sain (au moins le temps du traitement).

Le mode de transmission:

Le Felv se transmet par contact prolongé, donc ne paniquez pas si votre chats se trouve une fois en présence d'un chat malade.
- Il se transmet par toutes les sécrétions du chat: salive, sang, larmes, urine... Si les sécrétions sont "fraîches", il y a possibilité de transmission, si non, aucun risque. Les bagarres, ou léchages répétés peuvent être également source de contagion.
- Il existe également une transmission du virus chez les femelles gestantes.
- La présence du virus est beaucoup moins importante dans les urines ou les selles, et le virus n'étant pas résistant en milieu extérieur, la contamination n'est pas systématique.

La contamination dépend également du système immunitaire des chats.
Ils ont été classés par les scientifiques en trois catégories:
- La première représente 40% des chats:
ce sont ceux qui ont un bon système immunitaire.
Ils ne développeront pas la maladie.
- La seconde représente 30% des chats:
Ce sont ceux que l'on appelle "virémiques transitoires".
Ils éliminent le virus en quelques mois.
- La troisième représente les 30% restant:
Ce sont les chats dits "virémiques permanents".
Ceux-là vont malheureusement développer la maladie.

ON NE PEUT PAS SAVOIR A QUELLE CATÉGORIE APPARTIENT LE CHAT ALORS SURTOUT PAS DE PRÉCIPITATION!!!


Les symptômes:

Un chat atteint de la leucose peut avoir divers symptômes.
- Pendant de longues semaines ils ne présentera pas de symptôme, le virus sommeillant dans son organisme.
- Comme cette maladie entraîne un défaillance du système immunitaire, le chat va être plus sensible aux maladies "opportunistes", auxquelles il sera moins résistant qu'un chat sain. (coryza par exemple).
- il existe une forme "tumorale" de cette maladie, qui va générer divers types de cancers et de tumeurs.
Un chat atteint de leucose peut ne présenter aucun symptôme pendant des mois, voire des années. Pendant cette période il est cependant contagieux.


Le dépistage

Le meilleur moyen, le plus efficace et le plus fiable est un test sanguin appelé "ELISA".
Il s'agit d'une prise de sang (peu de sang est nécessaire). Le test est très rapide.
Un seul test ne suffit pas car il peut induire des faux positifs!!!
Le vétérinaire effectuera en effet une première prise de sang puis, 12 semaines, une seconde, pour obtenir un résultat définitif.


Le traitement.

- Il n'existe malheureusement pas de traitement miracle contre la leucose...
- Certains chats parviennent à éliminer le virus d'eux-même et à guérir, d'autres vont être réceptifs aux différents traitements proposés et guérir véritablement. Malheureusement certains ne seront condamnés...
- Il existe cependant des traitements pour les maladies "opportunistes" dont pourrait être atteint le chat. Il faut traiter ces maladies afin d'assurer un confort de vie maximal à votre chat.
- Il faut continuer à vacciner son chat contre les autres maladies, telles que le typhus ou le coryza (qui pourraient être fatal à un chat atteint de la leucose).
- Les interférons sont un espoir de traitement et de guérison dans le traitement de la leucose, de même que les transfusions.
Malheureusement rien n'est garanti. Mais votre chat n'est pas non plus automatiquement condamné.



La leucose est une maladie grave et souvent (mais pas automatiquement) mortelle pour le chat.
Faites faire un dépistage de votre chat par votre vétérinaire en cas de doute, et, même si le test s'avère positif, pas de précipitation. Même si c'est encore trop rare, certains chats guérissent (spontanément ou avec des médicaments), et donc l’euthanasie ne doit pas être systématique ni précipitée!!! Parlez-en avec votre vétérinaire il saura vous conseiller au mieux.
Faites vacciner votre chat, surtout s'il est destiné à sortir, ou si vous désirez accueillir d'autres petits félins.
 
Qu’est-ce que la PIF ?

cette maladie est malheureusement mortelle pour les chats, qui peuvent présenter plusieurs symptômes différents. C’est une maladie transmissible uniquement aux chats, mais elle est très contagieuse.

Présentation.

Il s'agit de la "péritonite infectieuse féline";
C'est une maladie virale très contagieuse, et malheureusement souvent mortelle.
Elle atteint surtout les jeunes chats (moins de deux ans), et les vieux (plus de 10 ans).

Cette maladie est résistante en milieu extérieur environ six semaines après la contamination, mais ne résiste pas aux détergents traditionnels, tels que l'eau de javel!

CETTE MALADIE EST CEPENDANT ASSEZ RARE.
ELLE N'EST EN AUCUN CAS TRANSMISSIBLE AUX HOMMES NI AUX AUTRES ANIMAUX (excepté les félins entre eux).


Un chat peut être porteur du virus et ne jamais déclaré la maladie. Il n'est pas contagieux.
Un chat sur cinq porteur de la maladie la développera.


Transmission:

- par contact étroit avec un chat contaminé (la contamination n'est pas systématique au premier contact).
- par les selles,
- Par le linge souillé ou un environnement mal nettoyé,
- Une transmission "in-utéro" est possible mais pas encore prouvé.


Les symptômes.

Il existe plusieurs symptômes de la maladie tels que la fièvre, des diarrhées, une péritonite, une hépatite, des muqueuses jaunes...

Il existe deux formes différentes de cette maladie.

- La forme "humide".

Elle se manifeste par des épanchements liquidiens.
Les cavités naturelles de l'organisme du chat se remplissent d'un liquide produit par les cellules du système immunitaire du chat.
Soiuvent le chat va présenter un gros ventre (le vétérinaire procédera donc à une ponction pour faire un diagnostic).
Cette forme peut entraîner - des gênes respiratoires,
- des problèmes digectifs.

- La forme "sèche".
Elle peut atteindre différents organes, souvent en même temps.
Il y a alors une défaillance des organes atteints.


Dépistage.

Le dépistage de la P.I.F. est très compliqué en raison des nombreuses formes qu'elle peut prendre.
Il s'effectue par prise de sang, plusieurs, à différents moments afin de voir une évolution.


Traitement.

-
Il n'existe pas de vaccin contre cette maladie.
- Des corticoïdes à forte dose peuvent être utilisés.

La P.I.F. est une maladie qui est malheureusement très souvent fatale aux chats.
 
 
Qu’est-ce que coryza ?

c’est une sorte de rhume. Ce n’est ni mortel ni grave si c’est pris à temps. Il existe un vaccin pour protéger votre compagnon. Le coryza n’est pas transmissible à l’homme mais est assez contagieux pour les autres chats. Il se transmet principalement par les éternuements et la salive.

Descrition générale:

Le coryza est une maladie contagieuse, due à des virus de différents types.

Cette maladie, courante, peut apparaître comme un simple rhume dans sa forme la plus simple, mais, si elle n'est pas traitée elle peut s'avérer mortelle (surtout chez les chatons), ou entraîner des séquelles plus ou moins graves(surtout au niveau des yeux).

Certains coryza peuvent se révéler chronique, et il faudra dans ces cas là traiter votre chat tous les deux /trois mois environ, et ce à vie.

Un chat qui a été contaminé par un coryza, et qui a guéri peut rester porteur longtemps et re-développer la maladie suite à un stress important, une autre maladie ou une mise bas.


Les virus responsables du coryza et leurs symptômes:

Ils sont au nombre de trois principaux.

- un virus de la famille des "herpes virus".
Il favorisera une infection du nez et des voies respiratoires.
Les symptômes sont; toux, éternuements, écoulement des yeux et du nez, conjonctivite, faiblesse et perte d'appêtit (entre autres).
C'est le virus le plus dangereux, et qui peut être mortel s'il n'est pas traité.

- un "calicivirus".
ce virus se répand surtout au niveau de la bouche.
Symptômes: fièvre, abattement, écoulement des yeux et du nez, ulcères de la bouches (plaques rouges très nettes), de la langue, des gencives.
Les plaies de la bouche peuvent être très douloureuses, le chat peut alors refuser de s'alimenter, et produire excessivement de la salive.
Il faut réagir rapidement.

- un "réovirus" bénin.
C'est la forme la moins grave.
Elle s'exprime surtout par des larmoiements.

A ces virus s'ajoutent souvent des bactéries qui vont produire du pus et des infections. Il ne faut donc pas prendre le coryza à la légère.


La prévention.

Il existe un vaccin contre le coryza (souvent associé à celui contre le le typhus).
Celui-ci est très efficace, même s'il ne couvre pas forcément toutes les formes de coryza, il en allège grandement les symptômes et les conséquences éventuelles. Il protège contre les calicivirus et la rhinotrachéite. On y associe de plus en plus souvent un vaccin contre les chlamidias (bactéries souvent responsables de complications).
Il peut être fait à partir de la huitième semaines des chatons. La première année de vaccination il y a deux injections à faire à trois semaines d'intervalle, puis un rappel tous les ans.
Ce vaccin est fortement conseillé, même pour les chats qui ne sortent pas!!!


La transmission.

Comme nous venons de le voir il y a plusieurs modes de transmission. Le plus fréquent étant par les éternuements, ou si les chats se crachent dessus.
- Un chat contaminé peut rester contagieux des mois, voire des années. Cependant, bien traitée cette maladie n'est pas grave.
- L'incubation est de 2 à 5 jours.
- Il n'y a pas besoin de contact direct, la propagation du virus pouvant se faire par l'air comme le virus de la grippe pour nous.


Les symptômes (liste non exhaustive).

- Affection des voies aériennes: toux, ronflement, éternuements, écoulement du nez et/ou des yeux, ulcération de la bouche, conjonctivite...
- Fièvre parfois mais pas systématique,
- Perte d’appétit (lié à la perte d'odorat ou aux ulcères).
- Il peut exister des complications graves si mal traitées: pneumonie, nécrose des sinus nasaux, perte de la vue...


Dépistage.

un simple examen vétérinaire peut poser le diagnostique.

Traitement.

-
Antibiotiques (pour éviter les sur-infections),
- sérum pour nettoyer les yeux et le nez, possibilité de sérum contenant des anticorps,
- Collyres,
- Anti-inflamatoires,
- aérosols et inhalations (suivant la coopération du chat),
- garder le chat bien au chaud durant le traitement.

(votre chat n'aura pas tous ces médicaments à prendre, cela dépend de l'affection dont il souffre et du stade de la maladie).

Même si cette maladie n'est pas grave en soit et se soigne très bien dans la plupart des cas, il faut rester vigilent et ne pas hésiter à consulter votre vétérinaire en cas de doute. Il existe des complications graves et des séquelles irréversibles si on ne traite pas rapidement et correctement son animal.
 
Qu’est-ce que le typhus ?

c’est une maladie grave et très contagieuse aux autres chats, mais en aucun cas à l’humain. Il existe un vaccin pour éviter la contamination de votre chat. Il existe des cas de rémission, bien qu’encore trop rares.
 
Description.

=panleucopénie féline.
C'est une maladie virale, donc contagieuse.
Il s'agit d'un rétrovirus très résistant qui se multiplie dans les cellules.
L'incubation est de 2 à 4 jours.
Grâce à la vaccination cette maladie est devenue rare mais malheureusement elle existe toujours.


Prévention.


Le meilleur moyen de prévention contre cette maladie est le vaccin.
Il peut être fait à partir de 9 semaines.
Il est généralement couplé avec le vaccin contre le coryza.
La première année de vaccination il y a deux injections à faire à trois semaines d’intervalle, puis un rappel est nécessaire tous les ans.


Transmission.

Il existe plusieurs moyens de contamination.
- par contact indirect (objet contaminé par un autre chat)
- par contact direct (sécrétion, urine, déjection, sang)
- par les puces.

-Pour les chattes gestantes il existe une forme particulière: les chatons souffrent de lésions nerveuses invisibles à la naissance mais qui apparaîtront lorsqu'ils commenceront à essayer de marcher. Ils n'auront aucun équilibre et seront incapables de se déplacer... Il s'agit de ce que l'on appelle l'"ataxie cérébelleuse" du chaton, maladie hélas incurable... Sad


Symptômes.

Plusieurs symptômes peuvent apparaître:

-Fièvre (qui entraîne une forte déshydratation), expulsion de matières liquides jaunâtres chargées d'écume.
- Vomissements, diarrhées, état d'abattement général (perte d’appétit)
- On peut parfois constater une chute de la température corporelle (plutôt que de la fièvre).
- Chute importante des globules blancs.


Dépistage.

- la prise de sang (c'est le meilleur moyen)
- un dépistage dans les selles ( à faire en complément).


Traitement.

Il faut agir très rapidement si vous avez le moindre doute car ici le plus dangereux est la déshydratation, qui survient rapidement et peut être fatale à l'animal.

- Il faut stopper les vomissements et les diarrhées, et bien réhydrater l'animal (souvent à l'aide de perfusion).
- Traitement antibiotique pour éviter les complications et les infections.
- Une hospitalisation de l'animal sera probablement incontournable car il faudra aussi l'alimenter (à l'aide d'une sonde pour qu'il récupère plus vite).

Le traitement , tout comme la guérison de l'animal, est malheureusement aléatoire.
Il dépend beaucoup de l'animal et de son état général initial.

LA RÉUSSITE DU TRAITEMENT DÉPEND DE LA RAPIDITÉ D'INTERVENTION ET DU STADE AUQUEL L'ANIMAL EST PRIS EN CHARGE.

Qu’est-ce que la teigne ?

Description:

La teigne est une mycose de la peau due à la présence de champignons parasites.
Un chat peut être porteur de la teigne sans la développer.
La teigne est une maladie contagieuse. (bien que très peu de cas de contamination de l'animal à l'homme ait été recensé).


Transmission.

La contagion se fait au contact direct avec un animal malade.
(chat/chat, chat/chien, chat/humain...)
Elle peut intervenir aussi à cause de l'habitat (si celui-ci n'est pas nettoyer régulièrement). En effet un poil mort reste contagieux.

Symptômes.

La forme la plus typique de la teigne est une plaque ronde sans poil avec de petites pellucules blanches.
Elles sont souvent localisées au niveau du nez, des oreilles ou sur le corps. On en trouve parfois au niveau des pattes, vers les griffes.


Dépistage.

Pour poser un diagnostique fiable le vétérinaire a deux possibilités:
- la lampe de Wood (lampe à ultra-violet): dans le noir le champignon devient fluorescent (vert ou jaune), on voit alors nettement les spores de teigne.
- un prélévement mis en culture chez le vétérinaire. Le temps d'étude de l'échantillon prélevé est plus long que la lampe de Wood.
Le vétérinaire peut choisir de faire l'un et/ou l'autre de ces examens.
Ce n'est absolument pas douloureux pour l'animal.


Traitement.

i
l existe plusieurs solutions pour traiter un animal atteint de la teigne.
- pommade, lotion pour le corps.
- comprimé ou liquide à ingérer.
ces solutions peuvent être prescrites l'une sans l'autre ou les deux ensemble. cela dépend du degré d'infection de l'animal.
Le traitement dure entre un et deux mois.
- il faut également nettoyer quotidien l'environnement du chat car les poils morts restent contagieux. (panier, sol, litière...).
Dans la mesure du possible, éviter de laisser un chat porteur et un chat sain dans le même environnement à moins de tous les traiter.

La teigne, bien que pénible et contagieuse n'est absolument pas grave, ni dangereuse, que ce soit pour les animaux ou pour les humains.