"Ne minimisez jamais le réconfort que vous apporte un chat.
Il ne parle pas mais, par des frôlements, des inclinaisons de
tête, il vous fait comprendre combien il vous aime, et tente de
vous distraire de votre chagrin." (O. Dormeuil)

Généralités

-        

-     Pourquoi soutenir une association de protection animale ?

 

Si vous aimez les animaux c’est un bon moyen de vous rendre utile !

Soutenir les associations de protection animale peut se faire de différentes façons.

Vous pouvez adhérer à celles-ci ou faire un don monétaire, ce qui permettra à cette association de prendre en charge et de donner les soins nécessaires aux différents animaux qu’elle rencontre et prend en charge.

Vous pouvez également faire des dons de nourritures ou de matériels. Pour les associations comme la nôtre qui s’occupent principalement des chats errants cela nous permet de leur assurer une alimentation régulière sur leurs lieux de vie par exemple. Cela nous permet également d’aider les familles d’accueils qui nous aident mais n’ont pas forcément de gros moyens en leur fournissant nourriture, litière, panier, jouets… afin que le chat soit dans les meilleures conditions possibles en attendant son adoption.

Vous pouvez devenir famille d’accueil. (Voir « Qu’est-ce qu’une famille d’accueil »)

Devenir nourrisseur, co-voitureur…

Les associations ont souvent de petits moyens et sont toujours à la recherche de bonne volonté pour les aider à protéger aux mieux les animaux en difficultés.

N’hésitez donc pas.


-     Pourquoi adopter un chat en association ?

Nous savons qu’il est malheureusement facile de trouver des chats chez des particuliers et ce gratuitement… pourquoi alors choisir de passer par une association ? Pour plusieurs raisons.

-          L’animal que vous allez récupérer en association sera déjà passé par le vétérinaire, et aura eu les soins appropriés à son âge et à son état de santé, ce qui fait que vous n’aurez pas de gros frais à engager après son adoption. Uniquement le rappel de vaccination pour des adultes, et le rappel de vaccin et la stérilisation si vous adopter un chaton. Vous êtes sûrs de son état de santé.

-          Si vous passez par un particulier, sachez qu’effectivement vous pourrez adopter gratuitement, mais que les soins de base vous reviendront beaucoup plus cher : l’identification (obligatoire depuis le 1er juillet 2011) revient en moyenne à 50€, la stérilisation coûte en moyenne 70 €pour un mâle et 120€ pour une femelle, la primo-vaccination et le rappel vous coûteront en moyenne 100€, sans compter les test, vermifuge, antipuce… Au bout du compte, adopter en dehors des associations vous coûtera beaucoup plus cher !!!

 

-          De plus, adopter en association vous garantit que l’argent ainsi récolté sera réutilisé pour aider et soigner d’autres chats. Pour nous par exemple, il sera utilisé soit pour les soins de bases d’un chat errant (que nous stérilisons, identifions et soignons), soit pour des soins particuliers sur nos chats sociables, soit pour l’achat de nourriture de nos petits protégés libres ou en famille d’accueil en vue d’une adoption. C’est donc une façon pour vous de nous aider à sauver d’autres animaux !!!


-     A quoi correspondent les frais d’adoption ?

 

Les frais d’adoption d’une association comme la nôtre correspondent aux frais vétérinaires engagés pour les soins de votre animal. Il s’agit de l’identification (soit par puce électronique, soit par tatouage), la stérilisation si l’animal que vous adoptez a plus de six mois, le déparasitage (antipuce et vermifuge), les tests FIV/Felv si votre futur compagnon a plus de six mois. L’argent ainsi récupéré sera réutiliser pour soigner et prendre en charge d’autres chats.

     Pourquoi soutenir une association de protection animale ?

Si vous aimez les animaux c’est un bon moyen de vous rendre utile !

Soutenir les associations de protection animale peut se faire de différentes façons.

Vous pouvez adhérer à celles-ci ou faire un don monétaire, ce qui permettra à cette association de prendre en charge et de donner les soins nécessaires aux différents animaux qu’elle rencontre et prend en charge.

Vous pouvez également faire des dons de nourritures ou de matériels. Pour les associations comme la nôtre qui s’occupent principalement des chats errants cela nous permet de leur assurer une alimentation régulière sur leurs lieux de vie par exemple. Cela nous permet également d’aider les familles d’accueils qui nous aident mais n’ont pas forcément de gros moyens en leur fournissant nourriture, litière, panier, jouets… afin que le chat soit dans les meilleures conditions possibles en attendant son adoption.

Vous pouvez devenir famille d’accueil. (Voir « Qu’est-ce qu’une famille d’accueil »)

Devenir nourrisseur, co-voitureur…

Les associations ont souvent de petits moyens et sont toujours à la recherche de bonne volonté pour les aider à protéger aux mieux les animaux en difficultés.

N’hésitez donc pas.

-    Adopter un chat ou un chaton ?

Pas facile de répondre à cette question… tout dépend de votre connaissance des chats, de votre mode de vie…

Sachez cependant qu’un chat vit en moyenne 15 ans.

Les chatons sont certes de vraies petites peluches et ils font craquer, cependant il faut faire preuve de beaucoup de patience et de temps pour l’éduquer correctement.

Un chaton fait des bêtises, peut détruire et peut changer de caractère à l’âge adulte !

Ils sont très mignons et adorables, et c’est un vrai bonheur de les voir évoluer et grandir, mais il faut avoir conscience qu’ils ne restent pas chaton toute leur vie, et que bien qu’ayant beaucoup de côtés positifs et agréables, ils ont également quelques défauts, ce qui est normal !

Un adulte est souvent plus calme, ce qui ne l’empêche pas d’aimer jouer et d’être un super compagnon ! Il a déjà affirmé son caractère, et vous n’aurez donc pas (ou peu) de surprise. Un adulte câlin restera câlin.

 

-    Comment sécuriser mon habitat ?

 

Il est connu que les chats sont des acrobates et font preuve d’une agilité surprenante ! Cependant cela ne leur permet pas d’éviter les chutes !!! Il vaut donc mieux sécuriser votre appartement ou votre maison.

Pour les appartements pensez à bien sécuriser toutes les fenêtres, et bien sûr les balcons !

Pour les maisons, sécurisez votre jardin évitera que les chats fuguent ou ne soient exposés aux dangers environnants.

Il existe aujourd’hui sur les différents sites de matériel pour animaux des filets de protection pas trop cher et qui protégeront aussi bien vos fenêtres que votre balcon. Il en existe de toutes les couleurs. Le montage est simple et vous permettra d’éviter les chutes de votre compagnon J

Vous pouvez également le faire vous-même à moindre frais.

Pour cela :

Matériel:

- tasseaux de bois,
- grillage,
- vis,
- visseuse,
- "pattes", aplats métalliques,
- pince-coupante,
- scie,
- métre,
- marqueur.

Déroulement:

- scier les tasseaux (2 par montant) pour glisser le grillage en "sandwich".
- disposer le grillage à la bonne dimension sur l'encadrement disposé au sol détaché pour le moment,
- commencer par un coin du cadre disposé, soigneusement le tasseau du dessous, poser le grillage puis prendre le grillage en sandwich avec le tasseau du dessus.
- Visser (on ne lésine pas sur les vis
)
- continuer en tendant le grillage au maximum et en alignant bien les tasseaux.
- Renforcer avec quelques vis supplémentaires sur le cadre.
- Ajouter les aplats.



-    J’ai un jardin, quand puis-je laisser sortir mon nouveau compagnon ?

Lorsque vous venez d’adopter un chat (chaton ou adulte) il faut compter environ un mois au minimum avant de le laisser profiter du jardin !

En effet, il faut tout d’abord que votre compagnon soit bien habitué à vous et à son environnement à l’intérieur de la maison, avant de découvrir l’extérieur.

Les premières fois que vous le laisserez sortir, faites le de préférence en l’attachant (harnais et laisse déroulante), afin qu’il explore petit à petit et laisse ses odeurs près de chez vous pour qu’il se repère.

Petit à petit et sous surveillance laissez-le aller un peu plus loin.

Pensez tout de même à sécuriser au mieux votre jardin afin qu’il ne puisse pas fuguer ou s’échapper au risque qu’il fasse une fugue ou se perde…



-   Je pars en vacances, vaut-il mieux que j’emmène mon chat ou que je le fasse garder ?

 

Il faut savoir que le chat est un animal casanier qui préfère rester chez lui, sur son territoire plutôt que d’être emmené dans un lieu qu’il ne connaît pas.

Après, bien sûr cela dépend du chat et de vos vacances.

Si vous partez en week-end ou en vacances occasionnellement dans des lieux où vous ne retournerez pas, il est préférable de vous organisez pour faire garder votre chat.

Si vous partez en vacances à l’étranger, préférez laisser votre chat en garde. En effet beaucoup de pays imposent des quarantaines aux animaux domestiques, et cela ne vaut pas le coup de partir avec votre compagnon si c’est pour le laisser en quarantaine. Il y aura également des vaccins à faire (tel que la rage)

Maintenant, si vous avez un pied-à-terre régulier, à ce moment là vous pouvez bien sûr emmener votre chat. Il ne faudra pas le laisser sortir car il risque de se perdre, mais il sera content d’être avec vous !

Donc, si votre voyage excède une semaine dans un endroit où vous allez souvent vous pouvez emmener votre compagnon !



-    Un chat peut-il être heureux en appartement ?

Bien sûr !

Un chat qui n’a jamais connu l’extérieur n’aura aucun problème ni aucune frustration à vivre uniquement en intérieur !

Cela peut être plus compliqué pour un chat qui a connu la vie en extérieur. Mais ce n’est pas impossible.

Certes votre chat est curieux et passera beaucoup de temps à regarder ce qu’il se passe à l’extérieur à travers une fenêtre mais cela ne veut pas dire qu’il veut sortir. C’est de la curiosité !

Il faut cependant pour son équilibre qu’il ait des espaces bien à lui où il peut grimper (les chats adorent ça), gratter, et des jouets pour entretenir son instinct de chasseur (indispensable à son équilibre).



-    Mon chat fait pipi dans la maison, pourquoi ?

 

Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Si ce n’est pas habituel cela peut être le signe d’un mécontentement (arrivée d’un nouveau chat, changement dans la maison ou au sein de la famille).

Si vous avez changé de marque de litière peut-être que celle-ci ne lui convient pas, ou peut-être est-ce le signe qu’il faut  la nettoyer.

Si votre chat n’est pas stérilisé cela peut être du marquage.

Il peut y avoir aussi des explications médicales à une malpropreté subite de votre chat.

Tous les soucis liés à la malpropreté de votre animal sont solubles !

Parlez-en à votre vétérinaire il fera le nécessaire pour comprendre d’où vient le problème et vous proposera des solutions adaptées.

 

-  Mon chat miaule beaucoup, pourquoi ?

 

Si c’est un trait de caractère de votre chat (il a toujours miaulé) c’est que votre chat est un bavard!

 

Si le miaulement est rauque et long cela peut indiquer que votre chat a une douleur ou un problème…

En cas de doute consultez sans attendre votre vétérinaire !


-    J’ai perdu mon chat que faire ?

Si vous avez perdu votre chat, le meilleur moyen de le retrouver c'est ... vos pieds et votre motivation :) Il faut que vous recherchiez partout autour de chez vous. S'il y a un parc, sous les voitures, dans les cours intérieures, les caves...Partout où il pourrait se cacher... Si c'est un chat qui n'a pas l'habitude de sortir il doit avoir peur et être caché quelque part sans osé sortir...

Parallèlement à ça, parlez-en à vos voisins, faites des affiches que vous pouvez déposer dans les boîtes aux lettres, dans les rues alentours, chez les commerçants...

Appelez les vétérinaires de votre quartier (si quelqu’un  l'a trouvé et qu'il est identifié il vous appellera mais s'il n'est pas identifié signalez-leur que vous l'avez perdu!!!), la fourrière dont vous dépendez, le fichier félin, les associations…

N'hésitez pas à y passer des heures, c'est important et c'est comme ça que vous aurez le plus de chance de le retrouver!!! Dans la journée bien sûr, mais aussi le soir !!! (Comme il y a moins de monde et de voiture, il aura moins peur de sortir et vous entendra mieux)

Partez avec un paquet de croquettes que vous agitez ou avec une boîte de pâtée sur laquelle vous pouvez taper avec une cuillère. Éloignez vous de chez vous et petit à petit revenez vers chez vous pour lui indiquez vers où il doit se diriger pour rentrer chez lui (surtout s'il n'est jamais sorti et ne connait pas...) 

Voilà... surtout ne perdez pas espoir, c'est votre détermination à  le retrouver qui fera le plus gros du travail!!! Il vous attend sûrement quelque part, et pas si loin que vous le pensez!!!

Il existe plusieurs sites spécialisés dans les annonces de chats perdus/trouvés sur lesquels vous pouvez signaler que vous avez perdu votre animal. N’hésitez pas à y déposer votre annonce, cela peut aider dans les recherches ! (chat-perdu.org)

-    J’ai trouvé un chat que faire ?

 

Si vous trouvez un chat le premier réflexe à avoir est de le conduire chez un vétérinaire. En effet, celui-ci pourra vérifier s’il est identifié (par tatouage ou puce) et donc retrouver rapidement son propriétaire.

C’est un acte gratuit !

S’il n’est pas identifié, cela ne veut pas dire qu’il n’est à personne. Faites des affiches que vous mettrez dans votre quartier, chez les commerçants et dans les boîtes aux lettres (un chat va rarement loin de chez lui), prévenez les vétérinaires alentours et la fourrière.

Si vous êtes contacté pour lui vérifiez bien que ce sont bien les propriétaires du chat afin de ne pas le confier à n’importe qui !



-    Ma chatte a fait une portée et je ne souhaite pas garder les petits, que faire ?

 

Si votre chatte a eu une portée que vous ne désiriez pas sachez que pendant au moins deux mois il ne faudra pas séparer la maman de ses petits. C’est la période de sevrage. Durant cette période la maman allaite ses petits (et les protégent grâce aux anticorps contenus dans son lait), les socialise et les éduque. C’est une période très importante pour les chatons car elle leur garantit des acquis et une stabilité qu’ils n’auront pas s’ils se retrouvent privés de leur maman.

Contrairement aux idées reçus, vous pouvez toucher et manipulez ces petites boules de poils, mais attendez au moins dix jours quand même (qu’ils aient les yeux ouverts). La maman ne les rejettera pas, même s’ils portent votre odeur.

Une fois la période de sevrage terminée, si vous ne désirez pas les garder, confiez-les prioritairement à une association qui se chargera des frais vétérinaires et du placement des ces chatons (avec un suivi).

Vous pouvez les placer vous-même, mais attention à ne pas les confier à n’importe qui !!! Sachez également que la loi du 22 juin 1989 rend l’identification obligatoire pour toute cession de chat (décret d’application n°91-823 du 28 août 1991). Les chatons étant tout petit il est conseillé de faire procéder à l’identification par votre vétérinaire par  puce électronique.

De plus, n’oubliez pas de faire rapidement stériliser votre chatte après le sevrage car les chaleurs redémarrent entre deux à huit semaines après la mise bas !!!

 


-    Quels sont les aliments toxiques pour mon chat ?

 

Les aubergines crues

Les pommes de terre crues

Noyau d’abricot, d’amande, de pêche, de cerise

Pépins de pomme

La rhubarbe

L’ail

L’oignon

Le chocolat

Le romarin

Le raisin

Le xylithol (substitut du sucre)

Cette liste est non exhaustive mais recence les aliments les plus courants que l’on peut trouver chez vous. Faites attention que votre chat n’en ingurgite pas (même en petite quantité) et si cela se produit conduisez-le rapidement chez le vétérinaire au moindre signe inquiétant !


-    Quelles sont les plantes toxiques pour mon chat ?

 

Il existe plusieurs plantes nocives pour votre chat. Nous allons les catégoriser ici selon les atteintes qu’elles ont sur votre animal.

o   Plantes irritantes localement :

·         Dieffenbachia (irritation buccale et œsophagienne avec dyspnée qui entraîne la mort)

·         Euphorbe (hyper salivation et œdème)

·         Ortie (hyper salivation, vomissement, arythmie)

·         Philodendron

·         Poinsettia (irritant pour les muqueuses buccales)

o   Plantes toxiques provoquant des troubles digestifs :

·         Amaryllis

·         Arum

·         Azalée

·         Buis

·         Certains champignons

·         Chèvrefeuille

·         Daphné

·         Ficus

·         Gui

·         Houx

·         Iris

·         Jacinthe

·         Jasmin

·         Jonquille et Narcisse

·         Laurier rose

·         Lierre

·         Perce-neige

·         Physalis

·         Rhododendron

o   Toxiques pour le cœur :

·         Aconit

·         Buis

·         Digitale

·         Muguet

o   Toxiques pour le système nerveux :

·         Belladone

·         Cannabis

·         Cytise

·         Datura

·         Glycine

·         Hortensia

·         Hydrangea

·         Jasmin

·         Lobélia

·         Pétunia

·         Pieds de tabac

·         Primevère

 

Cette liste est non exhaustive et ne veut pas dire non plus qu’il faut vous débarrasser de toutes vos plantes, mais faites néanmoins attention à ce que votre compagnon n’y goute pas.

-  Qu’est-ce que la toxoplasmose et comment m’en prémunir en gardant mon chat ?

C’est une des rares maladies félines qui peut être transmissible à l’homme. Cependant pas de panique. Pour que l’homme soit contaminé il faut que le chat soit porteur de celle-ci, ce qui est rare (elle peut être attrapée par le chat s’il mange de la viande crue ou de l’herbe contaminée par un animal type ovin ou bovin).

Il existe un dépistage pour savoir si votre chat est porteur ou non. S’il est porteur et que vous l’avez depuis longtemps, vous l’avez probablement déjà attrapé, et si ce n’est pas le cas, le seul mode de transmission à l’homme se fait par les excréments (s’il reste plus de 24h dans la litière), ou par les griffures (mais c’est rare).

Donc n’abandonnez pas votre animal si vous êtes enceinte, il ne représente qu’une faible probabilité de vous contaminer, et vous avez plus de risque en mangeant des crudités par exemple ! Message  

Beaucoup de femmes enceintes abandonnent leur chat lorsqu'elles apprennent leur grossesse car elles craignent pour le bébé... Il est donc temps de faire un petit bilan.

Il est vrai que si une femme enceinte attrape la toxoplasmose lors de sa grossesse, il y a des risques de malformation et de déficience mentale chez le fœtus.
Il est vrai aussi que l'un des vecteurs de cette maladie sont les excréments de chat (et uniquement les excréments, PAS TOUT LE CHAT!!!)

DONC MESDAMES, SI VOUS APPRENEZ QUE VOUS ÊTES ENCEINTE, ET QUE VOUS AVEZ UN OU DES CHATS, PAS DE PANIQUE NI DE DÉCISION HÂTIVE!!!

Précautions à prendre avant tout:

- Faites-vous faire un dépistage (prise de sang).

1) si vous êtes immunisée pas de problème.
2) si vous ne l'êtes pas, pas de panique envers votre compagnon à poils (je parle du chat, hein Razz), et pas besoin de s'en débarrasser en prévention.

- faites dépister votre chat! (et oui ça se fait!!!).
Il existe un test fiable qui vous permettra de savoir si votre petit compagnon est porteur ou non de toxoplames.
1) si non, pas de problème,
2) si oui, il y a quelques précautions à prendre. des analyses de selles régulières peuvent être faites, mais si votre chat ne sort pas et ne mange pas de viande crue, il n'y a pas de risque de contamination ultérieure).

BON A SAVOIR:
une infection antérieure aux toxoplasmes (que ce soit de vous ou de votre animal) donne une IMMUNITÉ PERMANENTE et donc DÉFINITIVE!!! Si vous (et/ou votre chat) avez eu la toxoplasmose vous avez développé des anticorps qui font que vous ne rattraperez jamais cette maladie. Il n'y a aucune possibilité de re-contamination ultérieure!!!


Moyens simples de se prémunir contre la toxoplasmose vis-à-vis du chat.

- Éviter de manipuler les excréments du chat (et donc das la mesure du possible éviter de faire la litière).
- Faire la litière tous les jours. en effet, ce sont les œufs qui peuvent être présents dans les déjections qui peuvent transmettre la maladie. Or ces œufs éclosent entre deux et quatre jours après avoir été expulsés, du coup si les selles sont enlevées et jetées tous les jours le risque de contamination est nul. Les toxoplasmes ne sont pas dangereux de suite. Lavez-vous cependant bien les mains si vous ne portez pas de gants.
- Portez des gants si possibles (il existe des gants jetables).
- Lavez le bac à litière à l'eau tiède régulièrement.

Résumé du processus qui se crée (toujours vis-à-vis du chat).

1) Le chat ne devient porteur que s'il avale de la viande infectée (souris, animaux contaminés, viande crue...)
Il n'y a donc pas de risque avec les chats d'intérieur si vous ne les nourrissez pas de viande crue.
2) Le chat élimine les toxoplasmes par ses selles. cela ne devient problèmatique que si la litière n'est pas faite tous les jours, qu'elles restent dans un sol à une certaine température pendant un certain temps.
Il n'y a donc pas de risques de contamination si la litière est nettoyée tous les jours.

LE CHAT EST TRÈS LOIN D’ÊTRE LE PRINCIPAL VECTEUR DE LA TOXOPLASMOSE. IL NE FAUT DONC PAS SE DÉBARRASSER DE LUI POUR ÊTRE IMMUNISE OU EN SÉCURITÉ.


Je vous donne ci-dessous quelques informations générales (plus en rapport avec le chat, mais qui peuvent peut-être vous servir).

Les principaux vecteurs de la toxoplasmose.

1) la viande est le principal vecteur de transmission:
- soit crue,
- soit mal ou peu cuite.
Cela est valable pour le mouton, le porc et bien sûr le boeuf (même si plus rare).
En effet ces animaux étant des herbivores, ils peuvent être contaminés s'ils mangent de l'herbe proche de déjections.
2) les légumes.

Comment s'en prémunir?

- Ne pas manger de viande crue,
- ne pas goûter la viande avant de la faire cuire, et bien se laver les mains après l'avoir manipulée,
- Bien cuire la viande (pour éliminer les éventuels kystes de toxoplasmes),
- Si vous voulez vraiment manger de la viande crue ou bleue, elle doit avoir été préalablement congelée.
- Ne pas concommer de charcuterie ou de vinde fumée, type saucisson, saucisses crues ou jambons crus. Pas de risque avec la charcuterie "cuite".
- Laver soigneusement et longuement les fruits et légumes que l'on consomme crus (la terre dans laquelle ils ont poussés ou sur laquelle ilms sont tombés pouvant avoir été souillée)
- Toujours utiliser des gants pour le jardinage et bien se laver les mains quand le travail est terminé.

LES CHATS SONT A JUSTE TITRE DISCULPES, CAR LES SCIENTIFIQUES LES CONSIDÈRENT COMME DES FACTEURS DE RISQUE NON SIGNIFICATIFS, NOTAMMENT DANS LE CAS DU CHAT DE MAISON !


-    Quelles maladies félines sont transmissibles à l’homme ?

 

Très peu de maladies félines sont transmissibles à l’homme !!! A part les maladies de peau et les vers, il n’y a que deux  maladies qui peuvent vous être transmisses par le chat : la toxoplasmose (mais le risque est très minime, le chat étant un risque négligeable de transmission de cette maladie, et elle n’est dangereuse que pour les femmes enceintes non immunisées), et la maladie de la « griffe du chat ».

-    Quelles sont les maladies dont mon chat peut-être atteint ?

 

Il existe plusieurs maladies félines… certaines sont soignables et d’autres malheureusement mortelles… Je vous donne ici leur nom et vous invite à vous reporter aux autres FAQ pour avoir plus de détails.

Les maladies mortelles : la PIF, le typhus, la leucose, le Fiv. (Pour le typhus et la leucose il existe des vaccins. Pour le Fiv, un chat porteur peut très bien vivre plusieurs années sans déclarer la maladie, donc de toute façon pas de précipitations !!!)

Les maladies soignables : le coryza, les maladies de peau, les vers.