"Ne minimisez jamais le réconfort que vous apporte un chat.
Il ne parle pas mais, par des frôlements, des inclinaisons de
tête, il vous fait comprendre combien il vous aime, et tente de
vous distraire de votre chagrin." (O. Dormeuil)

Le trappage










Le trappage est la manière incontournable pour attraper les chats errants dits "sauvages".Ils sont inabordables et bien sûr inadoptables.

Une trappe est tout simplement un piège muni d'un mécanisme qui, au moment ou le chat met sa patte sur une plaque, déclenche le système de fermeture. Pour les cages traditionnelles. Nous, nous utilisons également une cage de convalescence, plus grande et moins impressionnante pour le chat. Nous accrochons une ficelle à la porte, et une fois que le chat est à l’intérieur, nous tirons sur la ficelle pour refermer la cage.


Pour l'attirer, on procède le plus souvent de la façon suivante : on dispose un "chemin du petit poucet" constitué de miettes de thon qui vont attirer le "candidat " au fond de la trappe où se trouve le mécanisme.

En outre, la trappe est calculée pour que l'animal ait largement la place de se mouvoir une fois pris.
Une fois pris, la cage est recouverte par un linge pour que le chat ne panique pas. Puis, nous effectuons immédiatement  le transfert du chat de la cage-trappe à une caisse de transport, certes plus petite mais plus rassurante et moins « dangereuse » pour le chat. Cela évite que le chat se blesse en essayant de s’échapper.

Il est ensuite emmené chez le vétérinaire qui va procéder à son identification (par tatouage afin que cela se voit), sa stérilisation au nom de l'association, aux soins quand cela est nécessaire et aux tests « Fiv/Felv » dans certains cas.

Une fois sa convalescence effectuée, le chat est remis en liberté sur son territoire si celui-ci est un terrain sécurisé, où le chat est nourri et surveillé. Dans de rares cas, le chat est « délocalisé » pour un site sûr, où il trouvera nourriture et abris.

Lorsqu’il y a des chatons, nous gardons ceux-ci avec la maman le temps du sevrage, puis, si la maman n’est pas sociable elle est relâchée sur son site et les chatons placés en famille d’accueil pour être socialisés, en attendant leur adoption.

Le chat relâché devient ainsi un "chat libre" puisqu' identifié et tatoué et non plus un "chat errant". Il ne risque donc plus la fourrière, et la reproduction est ainsi stoppée. La communauté de chats libres est ainsi contrôlée.